Aspects de la pollution

Déchets

Page Content: 

Déchets y compris l'électronique et les déchets radioactifs, les déchets alimentaires et la contamination des terres

En cas de mauvaise gestion, les déchets peuvent constituer une source importante de pollution, avec des effets néfastes pour l'environnement et la santé humaine. Près de 30% des aliments produits dans le monde sont perdus ou gaspillés chaque année. Ces déchets contribuent à la perte de biodiversité grâce au changement d'habitat, à la surexploitation, à la pollution et au changement climatique. L'alimentation est la principale source de gaz d'enfouissement et la plus grande composante des matériaux envoyés aux sites d'enfouissement, ce qui entraîne des émissions de méthane qui provoquent des changements climatiques.

Environ 41,8 millions de tonnes de déchets électroniques ont été générés en 2014, soit près de 25 % de plus qu'en 2010. Au Kenya seulement, une moyenne de 3 000 tonnes d'ordinateurs, de moniteurs, d'imprimantes, de téléphones portables, de batteries et d'autres types de déchets électroniques sont générées annuellement.

quote1 image: 
quote_content: 

Près de 30% des aliments produits dans le monde sont perdus ou gaspillés chaque année.

Paragraph1 content: 

L'économie mondiale connaît également une augmentation rapide de la production de déchets dangereux. Bien que la plupart des déchets dangereux classiques soient produits dans les opérations et de fabrication industrielles, des quantités importantes sont également générées dans les secteurs non industriels, comme les boues des stations d'épuration, des huiles usées et des batteries usées. La combustion incontrôlée des déchets - dangereux ou non - peut créer des polluants organiques persistants (POP) qui nuisent à la santé humaine et à l'environnement.

L'ONU Environnement favorise la gestion des déchets solides grâce à notre Centre international d'écotechnologie, qui oeuvre en collaboration avec les gouvernements du monde entier pour les aider à réduire les déchets et à les gérer efficacement. Nous participons également au Partenariat mondial sur la gestion des déchets, qui vise à renforcer la coopération internationale, à sensibiliser, à renforcer la volonté politique et à développer la capacité de promouvoir la conservation des ressources et l'efficacité des ressources.

L'ONU héberge le secrétariat conjoint des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, des accords environnementaux multilatéraux qui régissent le mouvement transfrontière des déchets, l'importation de produits chimiques dangereux et la production et l'utilisation de polluants organiques persistants, respectivement.

L'ONU Environnement sert également de Secrétariat du Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables, qui favorise la durabilité et la réduction des déchets dans divers secteurs, y compris le tourisme, la construction, l'industrie alimentaire et les marchés publics.

 

Plus d'informations sur la pollution dans notre rapport de synthèse, Vers une planète sans pollution